RECHERCHER

Rechercher dans ce Blog

samedi 20 mai 2017

CHASSE PARIS MATCH RÉGION 2




La cinquième chasse Paris Match trouvée, la région 2 dont la contremarque était une plaque avec écrit Paris Match dessus (image ci-dessus)



Photo du spot parue
 avec l'énigme en 1997
 dans Paris Match


SOLUTION DE LA CHASSE   RÉGION 2 :

ÉTAPE 1

Le trésor n° 2 se trouve dans un département tout d'homonymie.

Il s’agissait de l’Ille-et-Vilaine, noms homonymes de « île » et de « vilaine ».

INDICE SUPPLÉMENTAIRE ÉTAPE 1

On parle de changer le nom de ce département que d’aucuns jugent dévalorisant.
À cause du mot « Vilaine », certains voudraient en effet que l’on change le nom de ce département...


ÉTAPE 2

Le tribut payé à Bridget ne fut sans doute pas assez lourd, puisqu’après s’être attaquée dans ce département à l’œuvre de la nature, elle a agressé dans cette ville celle des hommes.

Ces dernières années, Bridget, déesse du feu chez les Celtes, s’en est pris à la légendaire forêt de Brocéliande puis au Parlement de Bretagne, à Rennes, qui fut gravement endommagé. « Cette ville » est donc Rennes.

INDICE SUPPLÉMENTAIRE ÉTAPE 2

Il y a 19 siècles, Condate Redonum.
Condate Redonum était le nom de Rennes au 1er siècle de notre ère. Les Redons formaient le peuple qui habitait cette région.


ÉTAPE 3

Tu relèveras qu’en un lieu où ça n’aurait pas du arriver, il a été trahi par sa naissance.

Le personnage dont il s’agissait ici était Paul Féval, spécialiste des romans de cape et d’épée, auteur entre autres du Bossu, des Mystères de Londres (sous le pseudonyme de Sir Francis Trolopp), du Tueur de Tigres, du Capitaine Fantôme, des Habits Noirs... Né à Rennes, au 8 de la rue du Chapitre, sa maison natale porte une plaque indiquant comme année de sa naissance « 1816 ». Une telle erreur « n’aurait pas du arriver en ce lieu » puisque Paul Féval est en réalité né en 1817. Il fallait recopier le texte intégral de cette plaque : « Paul Féval homme de lettres, auteur dramatique, naquit en cet hôtel le 30 septembre 1816 ». Ces mots servaient en effet par la suite (voir plus loin).


Plaque sur la maison natale de Paul Féval






Carte Google Maps avec Rennes, Combourg
et la forêt domaniale de Villecartier



INDICES SUPPLÉMENTAIRES ÉTAPE 3

Et dans sa ville, il est pourtant connu comme le loup blanc !

Une allusion à une autre oeuvre de Paul Féval, Le Loup Blanc.

« Qui que tu sois, ta main gardera ma marque. Je te reconnaîtrai. »

C’est la première partie de la célèbre phrase de Lagardère dans Le Bossu, et qui se termine par les mots : « Et si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi. »

Mais si tu ne viens pas à lui, il ne viendra pas à toi !

C’est un pastiche de la dernière phrase de cette citation, la partie la plus connue : « Et si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi. »


ÉTAPE 4

Pour tenter le sort, monte au nord. Pour trouver le reste, va vers l’est.

Cette phrase disait clairement que, de Rennes, il fallait monter vers le nord, puis aller vers l’est.

INDICES SUPPLÉMENTAIRES ÉTAPE 4

Passe par Combourg, c’est une très jolie ville... même si ce que tu cherches ne s’y trouve pas ! Ou alors, attends la semaine prochaine pour en savoir plus.

Cet indice précisait qu'il fallait dépasser Combourg (« Passe par... »).

Tu as tenté le sort. Maintenant trouve le reste.

Cet indice précisait qu’après avoir dépassé Combourg, il fallait commencer à chercher à l’est...

De 83, retourne à 90 et avance à 91. Ou avance à 90 puis reviens à 155 et passe à 91.

Ce sont les numéros des routes qui cernent la forêt de Ville-Cartier, zone finale.


Localisation Google Maps de Combourg
et de la forêt Domaniale de Villecartier



ÉTAPE 5

48 51 16 29 48 10 6 56 64 13 14 5 41 44 50 15 39 60 48 10 2 29 66 52 40 47 36 16 67 23. Lorsque le soleil déclinant sera à 45° dans le ciel, le trésor brillera sous ta pelle...





En remplaçant ces nombres par leurs équivalences alphabétiques relevées sur la plaque ornant la maison natale de Paul Féval (« Paul Féval homme de lettres, auteur dramatique, naquit en cet hôtel le 30 septembre 1816 ») de la manière suivante : P = 1, A = 2, U = 3 etc., on obtenait la phrase suivante : « Cherche le méfait des charbonniers ». Cette phrase concerne la Croix de Montaugé, en forêt de Ville-Cartier :

 « Cette superbe croix de granit de 5 m de haut aurait été érigée à la mémoire du lieutenant E.S. Le Gallais, tué à proximité par deux charbonniers. L'inscription sur le socle, relevée en 1819 par M. Colfortet, J. Vallée, C. Forêt est la suivante : E.S. LE GALLAIS. 1625. »

L’énigme s’achevait par ces mots : « Lorsque le soleil déclinant sera à 45° dans le ciel, le trésor brillera sous ta pelle... » Cette croix ne mesure pas cinq mètres de haut, mais 4,70 mètres; et il ne fallait donc pas se fier à l'inscription.

Lorsque le soleil est à 45° dans le ciel, son ombre mesure également 4,70 mètres.



Panneau explicatif de la croix de Montaugé avec l'erreur "5 mètres"




Comme il était précisé dans l’énigme « soleil déclinant » (dans sa phase descendante vers l’ouest), il était facile d’en déduire que son ombre se porte dès lors à l’est et que c'est dans cette direction qu'il fallait creuser ( à  4,70 mètres du pied de la croix ).



Le spot était à l'est de la croix de Montaugé à 4,70 mètres

Vue aérienne de la croix de Montaugé





Extrait de la carte IGN 1216E
 (forêt Domaniale de Ville-Cartier)
Avec la croix de Montaugé





INDICE SUPPLÉMENTAIRE ÉTAPE 5

In cauda venenum.

Littéralement, "Le venin est dans la queue" : allusion au piège final concernant la croix de Montaugé

Une sale rencontre.

C'était une allusion à l'assassinat du lieutenant Le Gallais par les charbonniers, et qui est relaté sur la croix de Montaugé.

François Ier s’entendit dire un jour que ces gens-là étaient maîtres chez eux... Peut-être cet infortuné lieutenant avait-il empiété sur leur territoire.

Une allusion directe à l'assassinat du lieutenant Le gallais par les charbonniers. En effet, Blaise de Monluc raconte que François Ier s’étant un jour égaré pendant une partie de chasse, il avait demandé l’hospitalité à la femme d’un charbonnier, lequel était absent de son domicile. Elle le pria d’entrer dans la cabane pour se mettre à l’abri du froid en attendant le retour de son mari, et le roi s’installa sur l’unique chaise qu’il tira près du feu. Lorsque le charbonnier revint, il ne reconnut pas son illustre visiteur mais lui accorda l’hospitalité. Toutefois, il le pria de lui rendre sa chaise et de s’asseoir sur un escabeau, expliquant qu’après une journée de travail il avait pour habitude de s’asseoir au coin du feu sur sa chaise, et ajouta : « Par droit et raison, charbonnier est maître en sa maison ! ». Cette phrase, depuis, est devenue un dicton.

Trésor découvert par Arthur ( et son épouse ) et Meteor ( et son épouse ) le 15 août 1997 à 9 heures.



Autres chasses Paris Match :

| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 1 | CHASSE PARIS MATCH RÉGION 3 |
| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 4 | CHASSE PARIS MATCH RÉGION 5 |
| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 6 |



Image






dimanche 7 mai 2017

La chouette d'or sur France info




Un reportage sur la chouette d'or sur France info du 7 mai 2017 avec Kaspius, Jarod, le reportage parle aussi de la nouvelle chasse "À la recherche du trésor perdu" :








Vingt-quatre ans après le livre d'énigmes de Max Valentin et le début de ce qui est devenu la plus longue chasse au trésor du monde, la Chouette d'Or, statuette d'une valeur de 150 000 euros cachée quelque part en France, reste toujours introuvable. Franceinfo est parti à la recherche de l'oiseau rare avec un "chouetteur".


Nous montons à 650 mètres d’altitude, au pied du célèbre rocher de Dabo. S’il faisait jour, nous pourrions voir les montagnes des Vosges et le plateau lorrain. Mais il est 23h30, la Lune est complètement recouverte par les nuages et il fait nuit noire. "C’est pour éviter que des badauds viennent nous voir et nous demander ce qu’on fait", nous explique William, que l’on accompagne.


Une passion qui se transforme en véritable quête

 
 
Plus connu sous le nom de Kaspius parmi les chasseurs de trésor, il a 38 ans et cela fait sept ans qu’il recherche la Chouette. "C’est vraiment une passion et le plaisir de décrypter des énigmes", nous explique-t-il avec pour objectif "de réussir cette chasse qui est quand même particulière puisque c’est la plus longue chasse au monde. C’est le Graal des chercheurs de chasses au trésor !" affirme le chouetteur.
William a emporté avec lui deux pelles, une pioche et une tige pour sonder la terre. La Chouette "est enterrée à 80 cm de profondeur et est recouverte de terre et de pierre", nous confie-t-il. Les énigmes qu’il a résolues, en identifiant par exemple des rapports entre le nom de la ville où nous nous trouvons et l’anagramme de "solaire", l’ont conduit ici, sur le rocher de Dabo.


Des déceptions qui font partie du jeu

 
 
En sondant, William a repéré quelque chose de dur enfoui sous la terre sur une longue distance. Il doit y avoir quelque chose là-dessous. Mais de là à dire que c’est la Chouette réellement… "C’est peut-être juste une pierre, ça arrive souvent aussi", nous prévient-il. Et l'expérience lui donne malheureusement raison, la sonde nous a mené sur une fausse piste. "Je suis tombée sur une grosse pierre. Je pensais à un coffre en céramique au début quand on est tombé sur la zone, les contours étaient nets, c’était propre". Au final, c’est une belle pierre certes, mais c’est une pierre. Pas de Chouette cette fois-ci encore.
Il est 1h00 du matin. Cela fait plus d’une heure que notre chercheur de trésor creuse. "C’est vérifié, elle n’est pas là", se résout à admettre William, déçu évidemment. "Mais ce n’est pas pour ça que je baisse les bras, nous assure ce passionné, je vais continuer, je vais décrypter par rapport à ce que j’ai". Lucas, 10 ans, a accompagné son papa. Lui aussi est "un peu déçu quand même". "Ça fait plusieurs fois qu’on vient. A chaque fois j’ai l’espoir de la trouver, qu’on va repartir avec dans le coffre", nous confie-t-il. En quittant la zone des recherches, bredouilles, on se souvient alors de cette phrase du créateur de la chasse au trésor il y a 24 ans : "Le trésor est là pour vous… ou pour l’éternité".

( Source : France info - correction Kaspius )





Photo prise le jour du reportage





Image







samedi 6 mai 2017

À la recherche du trésor perdu




Source image : https://www.facebook.com/alarecherchedutresorperdu/


Depuis le 25 avril, ceux qui avaient commandé le livre sur KissKissbankbank ont reçu leur livre, pour les autres il est paru le 4 mai 2017, quelques commentaires trouvés sur le net :


"C'est un beau livre, les énigmes s'annoncent vraiment sympas.
Et je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher la surprise, mais j'ai déjà fait péter Carignan, facile xD"





"J'ai reçu le livre il y a 2 jours : et oui j'avais précommandé sur kisskiss....
Les énigmes sont très orientées littérature : sherlock, Dantes, Poe.... ça c'est pas mal, on va relire nos classiques.
Les illustrations sont belles. Une énigme = 4 pages = 1 visuel + 1 crypto + 1 titre + 1 texte.

J'ai réussi à trouver les solutions pour 1 crypto (donc, certains sont faciles) mais celui des échecs me laisse aussi bien perplexe...
et je répondrais aux sceptiques que non, ce n'est pas aussi facile que leur échauffement cérébral sur FaceB. Heureusement d'ailleurs. L'auteur des énigmes est anonyme... il n'y a même pas de pseudo pour le désigner. Bonne chance à tous."





"Le livre est très bien illustré et varié dans les cryptos avec certains clin d’œil à la chouette mais à moins de former certaines équipes, je pense que celui qui se lancera en solitaire va se planter droit sur un mur en béton armé..."

Onze énigmes à décoder pour gagner ce coffre d'une valeur de 50 000 euros :


Source image : https://www.facebook.com/alarecherchedutresorperdu/



Un lien pour un forum : Trésor perdu le forum ovh


Autre : Lien Facebook


Lien FNAC : Commander le livre sur FNAC.com

À la recherche du trésor perdu est une véritable chasse au trésor réalisée sous la forme d’un livre de onze énigmes de difficulté variable, constituées de grilles de jeux (mots croisés, fléchés, sudokus, etc.), de textes énigmatiques et de très belles illustrations. Un coffre au trésor a été caché quelque part en France métropolitaine par un mystérieux libraire. Pour vous lancer dans l'aventure, décryptez les énigmes du livre qui vous permettront de localiser l’endroit précis où le trésor est enterré. Il ne vous restera alors plus qu’à le déterrer !

(Source Fnac.com)








Image




lundi 1 mai 2017

Article dans le journal " Le Progrès" du 12 octobre 1994 ( Saône-et-Loire )

Dans une enquête d' Yvette Granger pour le journal "Le Progrès" en octobre 1994,  on apprend que le premier livre avait été tiré à 30 000 exemplaires, que le règlement, déposé chez huissier, précise que la chouette ne quittera pas son antre tant qu'elle ne sera pas découverte (sic), on y découvre Grégoire le Pèlerin ( pseudo de minitéliste), que Max préparait un jeu couplé avec une chaîne de télévision dont le gagnant devait trouver une clé qui devait l'amener sur un plateau d'enregistrement et que Max Valentin avait répondu à 19 000 réponses sur le Minitel ( 3615 Maxval ) en 1 an ( du 16 mars 1994 à octobre 1994 donc, déduction de la réponse de Max dans le madit  No 13 DU 1999-12-02 :  "ENTRE DECEMBRE 93 ET LE 16 MARS 94, L'ANCIEN SERVEUR "MANYA" N'EXISTAIT PLUS, ET LE NOUVEAU "MAXVAL" N'ETAIT PAS ENCORE OPERATION-NEL."  )  ou encore que pour les Minitélistes, le but du jeu est encore de lancer les rivaux sur de fausses pistes sur le forum :





Extrait de l'article original avant d'être scanné





La page de droite  scannée de l'article





La page de gauche scannée de l'article



Zoom sur la page gauche de l'article ( ci-dessus ) :


















On peut noter que pour les 30 000 exemplaires du premier livre vendu, il y a très certainement une erreur dans cet article, les autres journaux de 1993 ou de 1995 parlaient bien de 50 000 exemplaires.

On peut noter également que 19 000 réponses sont données en 7 mois sur le serveur 3615 Maxval contre  6 000 en 3 mois sur le serveur 3615 Manya  en septembre 1993 ( article Libération 1993 =>  ici  ).

On notera aussi le petit cadeau que Max Valentin offre en guise de bienvenue aux lecteurs du journal "Le Progrès", la fameuse carte de France Michelin pour le jeu, pour pouvoir travailler dans les mêmes conditions que l'auteur...







Image