RECHERCHER

Rechercher dans ce Blog

vendredi 16 juin 2017

François Mitterand et Helmut Kohl sur le rocher de Dabo

Le chancelier allemand ( du 1er octobre 1982 au 27 octobre 1998 ) Helmut Kohl est mort aujourd'hui le 16 juin 2017 à l'âge de 87 ans, j'étais en train de faire un article sur son déplacement à Dabo en juillet 1983 avec le président français François Mitterand ( du 21 mai 1981 au 17 mai 1995 ) sur la nef encalminée de notre jeu, le fameux rocher de Dabo.

Voici un extrait vidéo du 20 heures sur Antenne 2 le 19 juillet 1983 :







Voir aussi = autre lien vidéo


Voilà une confirmation, au passage, pour les daboïstes :



QUESTION No 45 DU 1996-04-11

TITRE: SOS CONFIRMATION
VOUS AVEZ DIT QUE LA NEF ETAIT DEJA PASSE A LA TELE.VOUS POUVEZ CONFIRMER ? IDEM VOUS AVEZ DIT QU'ELLE ETAIT MOINS CELEBRE QUE NOTRE DAME DE PARIS. POUVEZ VOUS CONFIRMER CELA EGALEMENT ? MERCI BOCOU.

JE CONFIRME CES DEUX CHOSES, TRES VOLONTIERS !... AMITIES -- MAX



QUESTION No 31 DU 1998-12-17

TITRE: GAETAN NEF
A T ON DEJA VU LA NEF A LA TELEVISION OU EN A T ON DEJA PARLE DANS LES MEDIAS ? UNE QUESTION PLUS OSEE : SI OUI LA VOIT ON SOUVENT ? RECOIT ELLE DES VISITEURS ? MERCI D'AVANCE

1 - LA AUSSI, JE REPONDS PARCE QUE JE L'AVAIS DEJA FAIT PAR LE PASSE. LA NEF A DEJA ETE MONTREE A LA TELE- VISION, ET DANS D'AUTRES MEDIAS. AUJOURD'HUI, JE NE REPONDRAIS PLUS A CE GENRE DE QUESTIONS CAR CES QUES- TIONS SONT TROP ELOIGNEES DE L'UNI- VERS DU DECRYPTAGE, ET RELEVENT DE DEVINETTE. - JE NE PEUX PAS VOUS DIRE SI ON LA VOIT SOUVENT. C'EST UNE APPRECIATION TROP SUBJECTIVE. - LA AUSSI, J'AI DEJA REPONDU QUE L'ENDR OIT OU ELLE SE TROUVE RECOIT DES VISI- TEURS. JE NE PEUX PAS VOUS DIRE SI LA NEF ELLE-MEME RECOIT DES VISITEURS.AMITIES -- MAX



Voir aussi cette visite relatée dans un ancien article => Saint-Léon comme neuf



Image



dimanche 11 juin 2017

Chouette sortie avec Jopal

Aujourd'hui j'ai eu l'occasion de faire une chouette ballade et de creuser avec le chercheur Jopal ( de retour de la chouette fête de Carignan ), dans cette belle région de Moselle, pas très loin de Dabo.

Je ne vais pas révéler la localisation de son spot bien évidement, mais juste partager avec vous ce moment chouettesque :


Le chercheur Jopal en train de creuser

Une très belle journée de juin avec une température de 27° C, un spot en plein découvert, nous avons eu très chaud...


Le chercheur Kaspius en train de creuser

Nous avons constaté, après l'ouverture, que seule une pierre était au fond de notre trou !



Une grosse pierre au fond du trou !



Malgré l'échec du binôme daboïste, nous avons montré notre respect à dame nature et avant de nous éloigner, nous avons refermé sa blessure !


Le trou rebouché !

Ce qui ne nous empêchera pas de continuer à chercher...






Image

lundi 5 juin 2017

La chouette d'or sur RTL

 
 
Encore une émission radio sur la chouette d'or ! Aujourd'hui sur RTL :
 
Chasse au trésor : ils cherchent la "Chouette d'Or" depuis 24 ans

Depuis que Max Valentin a enterré une chouette d'Or et créé un livret d'énigmes voici un quart de siècle, une chasse au trésor sans fin se poursuit.

publié le 05/06/2017 à 13:13

Cela fait vingt-quatre ans que ça dure. Vingt-quatre ans que certains n'en dorment plus. Ils sont allés faire des trous dans la forêt, souvent la nuit, à des centaines de kilomètres de chez eux. Persuadés d'avoir enfin trouvé la Chouette d'Or enterrée. Dix kilos d'or, des diamants, les ailes déployées. Valeur : 150.000 euros. Puis non, rien. La communauté des "Chouetteurs", comme ils se nomment entre eux, va donc se retrouver une nouvelle fois le week-end prochain. Cette année ce sera à Carignan, dans les Ardennes.

Les "Chouetteurs" débattront des énigmes. Ils se raconteront les fausses pistes de l'année écoulée. Sans révéler leurs découvertes, car ils sont aussi concurrents. Joselyne Haeussler, 65 ans, consacre à la quête de la chouette la moitié de ses journées. Elle travaille sur Internet pour résoudre les onze énigmes qui doivent la conduire au trésor, devenu presque aussi mythique que celui des templiers.
"Pourquoi je n'y arriverais pas ?"
"C'est un rêve, cette chouette apporte le rêve, ça donne de l'espoir, ça donne l'envie de voir plus loin. Je cherche peut-être aussi à me prouver que je ne suis pas plus bête qu'une autre", raconte Joselyne. "Je ne suis pas allée longtemps à l'école, il a fallu que je me plonge dans des maths que je ne connaissais pas. Pourquoi je n'y arriverais pas ?", interroge-t-elle celle qui n'a qu'un certificat d'études.

Pour la chouette, elle s'est mise à la géométrie dans l'espace, elle s'est plongée dans des livres d'histoire et de géographie et d'astronomie. Comme tous les "Chouetteurs", elle travaille sur une grande carte de France. Elle trace des lignes entre des points, des lieux qu'elle pense avoir identifiés en résolvant les charades de Max Valentin, le gourou des "Chouetteurs".
Ex-coach en entreprise, il est devenu experts en jeux de piste. En avril 1993, il a enfoui la chouette quelque part dans une forêt française accessible au public. Il a écrit onze énigmes rassemblées dans un carnet qui est devenu la "pierre de Rosette" des "Chouetteurs". Max Valentin est mort en 2009, sans avoir parlé.

5.000 "Chouetteurs" déterminés
Les "Chouetteurs", comme Julien Alvares, qui a récemment replongé après une période d'abstinence, déchiffrent donc les moindres indications du gourou. Notamment les "madits". "C'était des questions-réponses sur Minitel. Le principe, c'était que tous les jours on posait des questions et que Max Valentin y répondait", explique Julien Alvares, qui reconnait que cela "se rapproche d'une religion".
Il faut avoir la foi. Mais est-on sûr que cette chouette en or a bien été enterrée ? En un quart de siècle, les champions de chasse aux trésors, les "Chouetteurs" les plus chevronnés, ont eu des moments des doutes eux aussi. Beaucoup ont perdu la foi ou bien ont abonné. Il y aurait eu, à un moment donné, plusieurs centaines de milliers de "Chouetteurs".

Il en resterait 5.000, persuadés que si la chasse au trésor, conçue pour durer huit à quatorze mois, est si longue, c'est que c'était la toute première des grandes chasses au trésor, toutes élucidées de Max Valentin. Qu’il se rodait alors, et qu'il a mal dosé le nombre de fausses pistes du jeu.


( Source : RTL vous en parle déjà avec Rémi Sulmont et Loïc Farge - correction Kaspius )


Voir aussi :

Lien mp3

Lien RTL



Image

71721075





C'est un des mystères des énigmes de la chouette d'or, longtemps j'ai cru que les chiffres du visuel donnaient : 71+72+73+74+75 :365 et le 10 : Aube

Une autre piste daboïste est la longitude 7° 17' 21.075" Est, qui se situe à 3219.75 mètres à l'est de la borne géodésique du Rocher de Dabo, soit à 9756,81 pieds, ce qui conforte certains daboïstes qui ont aussi  "2°20' " de "Devin" qui termine la charade de la 530 car Bourges est justement à 2°20' de longitude.

Une autre alternative possible reste l'addition et dans ce cas : 71721075 =

7+1 = 8; 7+2=9; 10  ;7+5=12 on remarque qu'il manque le 11.

Pour moi c'est aussi la première étape du fonctionnement du lien, les chiffres trouvés seront à additionner mais pour le moment ce 11 ( onze ) nous donne l'anagramme "zone" !

Les anagrammes sont sans doute, une des clés de la résolution de cette chasse...


Voir aussi => 650



Image





samedi 3 juin 2017

La piste de Charles Quint

C'est une contribution du chercheur Ockham en réponse au chercheur Triphon sur le forum LSH (Les Sans Hulotte ) qui méritait de revenir s'attarder sur cette très belle trouvaille :



TU AS L'AXE QUINT...

"Quint" pourrait faire référence à Charles Quint, naît à Gand (Belgique)...
d'autant plus que Gand se trouve à 18.5 cm de Carignan sur la carte!
Sacrée coïncidence quand même...

Et s'il y avait que cela?
Il apparaît dans cette énigme beaucoup de référence à Charles Quint.
Carignan ( Yvois ) c'est la ville qui correspond à la limite de son empire dans le nord et qui redevient Française lors du traité des Pyrénées.
Le col de Roncevaux correspond à la limite de son empire dans le sud




L'axe Quint peut tout à fait correspondre à cet axe joignant le col de Roncevaux à Carignan en passant par Bourges.
La somme des 3 énigmes qui donne pour solution ces différents lieux situés sur cet axe:
470+530+500=1500 (l'année de naissance de Charles Quint)
Pour être plus précis: le 24.2.1500, ce qui est remarquable dans le contexte de cette 500 qui utilise un codage en 2/4.
L'empire de Charles Quint et bien celui sur lequel le soleil ne se couche jamais et constitue une belle lumière!
Nous avons bien-sûr allitération en M qui suggère AEIOU, l’acrostiche des HABSBOURG dont Charles Quint est le plus illustre représentant.


Je trouve cette piste de Charles Quint très intéressante même si je pense que tous les éléments de cette piste n'ont pas d'importance dans cette chasse ( la ville de Gand en Belgique même avec ses 18,5 cm de Carignan par exemple ).

Mon avis, le plus intéressant dans cette piste est l'année de naissance de Charles Quint avec 470+530+500 = 1500 et la fameuse anagramme "TU AS L'AXE QUINT" du titre de la 500 = UT QUEANT LAXIS.

La précision de son année de naissance le 24.2.1500 est en effet remarquable quand on fait une recherche sur le personnage car ça colle parfaitement avec le codage de la 500 en 2/4, j'ai même envie de dire : en plein dans le mille ! ( sans la faire trop capillotractée... )

Je pense aussi que c'est un genre de confirmation pour cette histoire de lumière, différente de la lumière céleste.

Charles Quint est une piste qui semble vraiment pouvoir trouver sa place dans les solutions de cette chasse.






Image



jeudi 1 juin 2017

CHASSE PARIS MATCH RÉGION 5





La sixième chasse Paris Match trouvée, la région 5 dont la contremarque était une plaque avec écrit Paris Match dessus (image ci-dessus)



Photo du spot parue
 avec l'énigme en 1997
 dans Paris Match




SOLUTION DE LA CHASSE   RÉGION 5 :

ÉTAPE 1


Le département où est enterré le trésor N° 5, on n’y va pas pour des prunes...

Il s’agissait du Lot-et-Garonne, premier producteur de pruneaux (les pruneaux d’Agen). Mais les prunes ne deviennent pruneaux qu’après transformation.


INDICE SUPPLÉMENTAIRE ÉTAPE 1


...on y va pour des pruneaux !

C’était le complément à l’étape 1.



ÉTAPE 2


Les natifs de cette ville seraient des menteurs ! Alors ne crois que ce que tu vois, et cherche les traces d’un personnage qui se servait de deux armes, aussi redoutables l’une que l’autre. La première de ces armes entraîna ici l’utilisation de la seconde.

La ville était Casteljaloux. Edmond Rostand, dans Cyrano de Bergerac, faisait dire à ce dernier : « De Carbon de Castel-Jaloux / Bretteurs et menteurs sans vergogne / Ce sont les cadets de Gascogne" ( il ne fallait pas se tromper et choisir Moncrabeau, capitale des menteurs, également dans le Lot-et-Garonne). Le personnage recherché était Agrippa d’Aubigné (1552-1630), grand soldat, historien, pamphlétaire et poète. Sa première arme était son épée, et la seconde, sa plume. En effet, blessé à la bataille de Malvirade, il se réfugia en février 1577 à Casteljaloux (alors « Castel-Jaloux ») et commença à travailler sur « Les Tragiques ». Une plaque, à Casteljaloux, en témoigne. Cette plaque dit : « Juin 1577 Castel-Jaloux. J’y ai dicté les premières clauses de mon poème Les Tragiques. Agrippa d'Aubigné. Les amis de Casteljaloux ». Le texte de cette plaque servait de code de décryptage à l’énigme 4 (voir plus loin). L’autre chose importante qu’il fallait retenir était la date 1577, représentant la première étape de « l’étrange boucle » dont il était question dans l’énigme 3.


La plaque sur le mur de la Maison du Roy
( actuel Office du tourisme de Casteljaloux )



INDICES SUPPLÉMENTAIRES ÉTAPE 2


Le trésor ne se trouve pourtant pas sur cette commune.

Le trésor ne se trouvait pas sur la commune de Casteljaloux, mais sur celle de Durance (voir étape 4).


Y ferait-il froid ?

« Jaloux » ne vient pas de « gelos » ou « gilos » ( jaloux ), mais du bien du latin « gelu », « gelari », « gelidus », qui a donné en français « Gel »



ÉTAPE 3


Facétie du destin, cette étrange boucle en trois étapes fut achevée 106 ans plus tard par un roi... Ou était-ce 107 ans plus tard ?

« L’étrange boucle » est celle qui relie, par un amusant clin d’œil du destin, Agrippa d’Aubigné à Louis XIV. Agrippa d’Aubigné commença Les Tragiques à Casteljaloux en 1577. Cette date était la première à relever. Quatre-vingt trois ans plus tard, en juin 1660, Louis XIV s’arrêta à la Maison du Roy (actuel syndicat d’initiative de Casteljaloux) sur son chemin vers St Jean-de-Luz où il devait épouser l’infante Marie-Thérèse d’Espagne. Cette date était la deuxième à retenir. Enfin, vingt-quatre (ou vingt-trois) ans plus tard, Louis XIV, veuf de Marie-Thérèse, épousa morganatiquement Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon, petite-fille d’Agrippa d’Aubigné. 1684 était donc la troisième date à trouver. N.B. : pour la date du mariage secret entre Louis XIV et Madame de Maintenon, les historiens hésitent sur les dates, et particulièrement entre 1683 et 1684. Il semble pourtant établi aujourd’hui, grâce aux Mémoires de Languet de Cergy, aumônier de la duchesse de Bourgogne, que ce mariage fut célébré en octobre ou novembre 1683, vraisemblablement le 10 octobre. Mais la plupart des ouvrages de référence indiquant 1684, c'est cette date qui a été retenue pour le jeu. La boucle s’acheva donc par le mariage de Louis XIV, 107 ans après qu’Agrippa d'Aubigné eut commencé à dicter Les Tragiques à Casteljaloux. L’hésitation entre « 106 » et « 107 » était en fait un indice quant au rôle joué ici par les noces secrètes de Louis XIV et de Françoise d’Aubigné.



Localisation de la plaque sur la Maison du Roy
( Actuel Office du tourisme de nos jours )


INDICES SUPPLÉMENTAIRES ÉTAPE 3

Le cœur est la source de toutes les erreurs dont nous avons besoin.

Cette phrase de Fontenelle est une allusion au remariage secret du roi, et à l'hésitation que la date de l'événement pouvait entraîner.


Ce très haut personnage convola loin d'ici.

Allusion au mariage de Louis XIV avec Madame de Maintenon.



Une halte sur le chemin de la noce.

Une allusion au séjour que fit Louis XIV dans la maison du Roy à Casteljaloux.


Un bouc y fit un séjour forcé.

Une allusion à Théodore Agrippa d’Aubigné, dont le surnom, après la mort d’Henri IV, fut « le Bouc du désert ». Son séjour forcé était bien sûr celui qu’il fit à « Castel-Jaloux »  pour se remettre de ses blessures et commencer « Les Tragiques ».


Saint-Simon avait probablement raison. Mais il fallait bien faire un choix : accordons au roi le bénéfice du doute quant à la décence et la durée de son veuvage...

Saint-Simon, ainsi que Madame de Caylus, situaient le mariage morganatique de Louis XIV fin 1683. Mais la plupart des ouvrages citent 1684, et c’est donc cette dernière date qui a été retenue pour le jeu. ( C'est le seul indice supplémentaire qui n'a pas été publié ).



ÉTAPE 4


Le trésor se cache 16 45 11 19 78 29 32 28 25 74 9 3 85 84 12 63 69 19 4 76 45 3 28 11 60 28 25 29 70 34 80 24 84 31 11 67 19 66 54 55 73 12 47 53 62 36 10 14 43 13 80 34 84 18 36. Mais ne t’y précipite pas avant d’être venu à bout de l’énigme 5.

Ce pavé de chiffres se décryptait à l’aide des mots gravés sur la plaque trouvée à Casteljaloux (« Juin 1577 Castel-Jaloux. J’y ai dicté les premières clauses de mon poème "Les Tragiques". Agrippa d'Aubigné. Les amis de Casteljaloux »). En remplaçant les chiffres par les lettres qui leur correspondaient, on obtenait : « ... au sud-est d’ici entre un puits et des ruines qui portent mal leur nom ». Les ruines « qui portent mal leur nom » étaient celles de Maisonneuve, en forêt de Campet.

Localisation de la Maison du Roy ( à Casteljaloux )
et de la zone finale, Maisonneuve ( dans la forêt de Campet ).


ÉTAPE 5


Additionne les chiffres qui composent la deuxième étape de cette boucle. Fais de même pour celles qui composent la troisième. Retranche le premier résultat du deuxième, et creuse en faisant la part de la contestation historique...

En additionnant les chiffres de la « deuxième étape » (soit 1660 : 1 + 6 + 6 = 13), et ceux de la « troisième étape » (soit 1684 : 1 + 6 + 8 + 4 = 19) et en faisant la différence entre les deux, on obtenait 6. Il fallait donc creuser entre le puits ( plein est ) en direction des ruines de Maisonneuve dans la forêt de Campet. Le pronom démonstratif « celles » dans la deuxième phrase était une confirmation du fait qu'il s'agissait bien de deux dates, et que l'on pouvait utiliser soit l'une soit l'autre, avec cependant un risque d'erreur de 1 mètre au final si l'on choisissait la « mauvaise ».
La « contestation historique » est bien celle du remariage du roi, qui aurait pu faire hésiter d’un mètre sur la localisation du trésor.



Vue aérienne de la forêt de Campet
et de la zone finale (Maisonneuve)


Extrait de la carte IGN 1740O, "Forêt Domaniale de Campet"



Localisation du puits, des ruines de "Maisonneuve" et du spot




INDICE SUPPLÉMENTAIRE ÉTAPE 5


Plein est, dos au trou.

Cette précision permettait de comprendre qu’il fallait compter les six mètres depuis le puits (le « trou »).


Trésor découvert par Loïc Janvier le 30 août à 8 heures.






Retour sur la fin de cette chasse, la dernière à avoir été trouvée et qui à fait beaucoup parlé d'elle en 1997 :



Photo du début de la chasse au trésor


Photo de la fin de la chasse au trésor
avec la découverte de la plaque Paris Match de la région 5


C'était la première fois que le vainqueur de cette chasse se glissait dans la peau d'un chercheur de trésor ! Mais la chance sourit aux audacieux ! En effet alors qu'il décryptait tranquillement les énigmes, il ignorait que sur le 3615Maxval ( Dans le menu Orval ) et sur le site internet de Paris Match, se développait une véritable psychose. Bon nombre de chercheurs avaient déjà visité le site de la zone finale sans rien découvrir, allant même jusqu'à soupçonner un petit malin d'avoir soustrait la plaque sans vraiment disposer de toutes les solutions ! Si le gagnant ( Loïc Janvier ) l'avait su à ce moment-là, il se serait sans doute découragé et aurait sans doute renoncé à creuser !

Pourtant après avoir visité le site une première fois le 25 août 1997, il a décidé, malgré les traces laissées par les chercheurs bredouilles sur le site, d'y revenir avec son détecteur de métaux 5 jours plus tard !

Bien lui en a pris car même si la nature du sous-sol était truffé de débris de toutes sortes ( et qui lui ont rendu la tâche difficile )  et après plus d'une heure de recherche, il localise enfin la plaque sous un tas de gravats (manifestement accumulés là par un autre chercheur ) mettant fin ainsi au grand jeu de l'été Paris Match...




La taille d'une plaque Paris Match pour comprendre l'affaire !



Quelques Madits ( Maxval chouette d'or ) sur le sujet :



QUESTION No 17 DU 2000-02-15

TITRE: SUITE
"INLOUPABLE" POUR LE CHERCHEUR DESIRANT SE RENDRE SUR LE SITE ? GOULASH

NE VOUS FAITES DONC PAS DE BILE ! TOUS LES TRESORS QUE J'AI CACHES A CE JOUR ONT ETE LOCALISES ET DETERRES SANS AUCUN PROBLEME, HORMIS CELUI DE LA REGION SUD- OUEST DE PARIS MATCH. DANS CE DERNIER CAS, UN CHERCHEUR AVAIT DETERRE LA CONTR EMARQUE SANS S'EN RENDRE COMPTE, ET L'AV AIT JETEE SUR UN TAS DE TERRE OU UN AU-TRE CHERCHEUR L'AVAIT RETROUVEE. MAIS DANS TOUS LES AUTRES CAS, LES TRESORS ONT TOUJOURS ETE TROUVES PILE-POIL LA OU ON LES CHERCHAIT, ET JE NE CONNAIS PAS D'EXEMPLE DE CHERCHEUR QUI AURAIT CREUSE 10 CM A COTE SANS TROUVER. AMITIES -- MAX



QUESTION No 23 DU 2000-03-23

TITRE: MALGRE TOUT
SA LOCALISATION PHYSIQUE NE POSE VRAIMEN T AUCUN PROBLEME. EN D'AUTRES TERMES, CE LA VEUT IL DIRE QU'EN AYANT TOUS LES ELE MENTS NECESSAIRES A SA LOCALISATION, IL FAUDRAIT ETRE VRAIMENT UN IMBECILE POUR LA RATER ? ET POURTANT... LIONEL

SI VOUS AVEZ LA SUPERSOLUTION (CE QUI PRESUPPOSE QUE VOUS AVEZ TOUTES LES BONN ES SOLUTIONS ET LA BONNE ZONE), ELLE N'E ST PAS LOUPABLE. CELA DIT, L'ERREUR ETAN T HUMAINE, UN CHERCHEUR PEUT CREUSER A COTE ET LA MANQUER. LA PLUS ELEMENTAIRE PRUDENCE ME DICTE DE REPONDRE AINSI, CAR LE MEME INCIDENT EST ARRIVE SUR L'UNEDES CHASSES PARIS-MATCH, OU UN CHERCHEUR A, SEMBLE-T-IL, CREUSE JUSTE A COTE DE LA CONTREMARQUE, L'A EXTRAITE DU SOL AVEC UNE PELLETEE DE TERRE ET A BALANCE LE TOUT UN PEU PLUS LOIN. IL EST VRAI QUE LES CONTREMARQUES DE PARIS-MATCH N'AVAIENT RIEN A VOIR, SUR LE PLAN DE LA TAILLE ET DU POIDS, AVECLA CHOUETTE ENBRONZE ! AMITIES -- MAX



QUESTION No 23 DU 2001-08-07

TITRE: SUR PLACE
EST-CE QU'UN DETECTEUR DE METAUX EST UTI LE POUR LEVER TOUTE AMBIG OU BIEN EST-IL QUASIMENT NECESSAIRE SI L 'ON NE VEUT PAS FAIRE UN TROU DE M INDECIS

AUCUN DETECTEUR DE METAUX N'EST NECESSAI RE. UN TEL APPAREIL N'A JAMAIS SERVI A R IEN DANS AUCUNE DE MES CHASSES, SAUF UNE FOIS. MAIS C'EST PARCE QUE CETTE PERSON NE RECHERCHAIT UNE CONTREMARQUE QUI AVAI T ETE REPOUSSEE PAR UN COUP DE PIOCHE (C HASSE PARIS-MATCH, SUD-OUEST, 1997) AMITIES -- MAX



QUESTION No 39 DU 1997-09-19

TITRE: CHASSES PM
POURRIEZ-VOUS INDIQUER DANS LES BALS QUA ND PM PUBLIERA LES SOLUTIONS ? (HISTOIRE D'EVITER LA RETROSPECTIVE LADY DI)

LES SOLUTIONS ONT ETE PUBLIEES PAR PARIS MATCH DANS SON NUMERO DE LA SEMAINE DERNIERE. AMITIES -- MAX


Bon je vous l'accorde, c'est des madits, une fois c'est avec une pelletée, une autre fois c'est avec un coup de pioche, sans parler du dernier madit ( le dernier ci-dessus ) car dans sa réponse Max se trompe, en réalité, la réponse de Max aurait dû être : "les solutions sont publiées cette semaine". Les solutions sont dans le Paris Match qui est sorti le 18 septembre 1997 soit un jour avant la question du 19 ! ( De quoi me faire douter de l'utilité de mon article : Les Madits, une vraie mine d'or ! ).


Autres chasses Paris Match :

| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 1 | CHASSE PARIS MATCH RÉGION 2 |
CHASSE PARIS MATCH RÉGION 3 | CHASSE PARIS MATCH RÉGION 4 |
| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 6 |


Image



samedi 20 mai 2017

CHASSE PARIS MATCH RÉGION 2




La cinquième chasse Paris Match trouvée, la région 2 dont la contremarque était une plaque avec écrit Paris Match dessus (image ci-dessus)



Photo du spot parue
 avec l'énigme en 1997
 dans Paris Match


SOLUTION DE LA CHASSE   RÉGION 2 :

ÉTAPE 1

Le trésor n° 2 se trouve dans un département tout d'homonymie.

Il s’agissait de l’Ille-et-Vilaine, noms homonymes de « île » et de « vilaine ».

INDICE SUPPLÉMENTAIRE ÉTAPE 1

On parle de changer le nom de ce département que d’aucuns jugent dévalorisant.
À cause du mot « Vilaine », certains voudraient en effet que l’on change le nom de ce département...


ÉTAPE 2

Le tribut payé à Bridget ne fut sans doute pas assez lourd, puisqu’après s’être attaquée dans ce département à l’œuvre de la nature, elle a agressé dans cette ville celle des hommes.

Ces dernières années, Bridget, déesse du feu chez les Celtes, s’en est pris à la légendaire forêt de Brocéliande puis au Parlement de Bretagne, à Rennes, qui fut gravement endommagé. « Cette ville » est donc Rennes.

INDICE SUPPLÉMENTAIRE ÉTAPE 2

Il y a 19 siècles, Condate Redonum.
Condate Redonum était le nom de Rennes au 1er siècle de notre ère. Les Redons formaient le peuple qui habitait cette région.


ÉTAPE 3

Tu relèveras qu’en un lieu où ça n’aurait pas du arriver, il a été trahi par sa naissance.

Le personnage dont il s’agissait ici était Paul Féval, spécialiste des romans de cape et d’épée, auteur entre autres du Bossu, des Mystères de Londres (sous le pseudonyme de Sir Francis Trolopp), du Tueur de Tigres, du Capitaine Fantôme, des Habits Noirs... Né à Rennes, au 8 de la rue du Chapitre, sa maison natale porte une plaque indiquant comme année de sa naissance « 1816 ». Une telle erreur « n’aurait pas du arriver en ce lieu » puisque Paul Féval est en réalité né en 1817. Il fallait recopier le texte intégral de cette plaque : « Paul Féval homme de lettres, auteur dramatique, naquit en cet hôtel le 30 septembre 1816 ». Ces mots servaient en effet par la suite (voir plus loin).


Plaque sur la maison natale de Paul Féval






Carte Google Maps avec Rennes, Combourg
et la forêt domaniale de Villecartier



INDICES SUPPLÉMENTAIRES ÉTAPE 3

Et dans sa ville, il est pourtant connu comme le loup blanc !

Une allusion à une autre oeuvre de Paul Féval, Le Loup Blanc.

« Qui que tu sois, ta main gardera ma marque. Je te reconnaîtrai. »

C’est la première partie de la célèbre phrase de Lagardère dans Le Bossu, et qui se termine par les mots : « Et si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi. »

Mais si tu ne viens pas à lui, il ne viendra pas à toi !

C’est un pastiche de la dernière phrase de cette citation, la partie la plus connue : « Et si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi. »


ÉTAPE 4

Pour tenter le sort, monte au nord. Pour trouver le reste, va vers l’est.

Cette phrase disait clairement que, de Rennes, il fallait monter vers le nord, puis aller vers l’est.

INDICES SUPPLÉMENTAIRES ÉTAPE 4

Passe par Combourg, c’est une très jolie ville... même si ce que tu cherches ne s’y trouve pas ! Ou alors, attends la semaine prochaine pour en savoir plus.

Cet indice précisait qu'il fallait dépasser Combourg (« Passe par... »).

Tu as tenté le sort. Maintenant trouve le reste.

Cet indice précisait qu’après avoir dépassé Combourg, il fallait commencer à chercher à l’est...

De 83, retourne à 90 et avance à 91. Ou avance à 90 puis reviens à 155 et passe à 91.

Ce sont les numéros des routes qui cernent la forêt de Ville-Cartier, zone finale.


Localisation Google Maps de Combourg
et de la forêt Domaniale de Villecartier



ÉTAPE 5

48 51 16 29 48 10 6 56 64 13 14 5 41 44 50 15 39 60 48 10 2 29 66 52 40 47 36 16 67 23. Lorsque le soleil déclinant sera à 45° dans le ciel, le trésor brillera sous ta pelle...





En remplaçant ces nombres par leurs équivalences alphabétiques relevées sur la plaque ornant la maison natale de Paul Féval (« Paul Féval homme de lettres, auteur dramatique, naquit en cet hôtel le 30 septembre 1816 ») de la manière suivante : P = 1, A = 2, U = 3 etc., on obtenait la phrase suivante : « Cherche le méfait des charbonniers ». Cette phrase concerne la Croix de Montaugé, en forêt de Ville-Cartier :

 « Cette superbe croix de granit de 5 m de haut aurait été érigée à la mémoire du lieutenant E.S. Le Gallais, tué à proximité par deux charbonniers. L'inscription sur le socle, relevée en 1819 par M. Colfortet, J. Vallée, C. Forêt est la suivante : E.S. LE GALLAIS. 1625. »

L’énigme s’achevait par ces mots : « Lorsque le soleil déclinant sera à 45° dans le ciel, le trésor brillera sous ta pelle... » Cette croix ne mesure pas cinq mètres de haut, mais 4,70 mètres; et il ne fallait donc pas se fier à l'inscription.

Lorsque le soleil est à 45° dans le ciel, son ombre mesure également 4,70 mètres.



Panneau explicatif de la croix de Montaugé avec l'erreur "5 mètres"




Comme il était précisé dans l’énigme « soleil déclinant » (dans sa phase descendante vers l’ouest), il était facile d’en déduire que son ombre se porte dès lors à l’est et que c'est dans cette direction qu'il fallait creuser ( à  4,70 mètres du pied de la croix ).



Le spot était à l'est de la croix de Montaugé à 4,70 mètres

Vue aérienne de la croix de Montaugé





Extrait de la carte IGN 1216E
 (forêt Domaniale de Ville-Cartier)
Avec la croix de Montaugé





INDICE SUPPLÉMENTAIRE ÉTAPE 5

In cauda venenum.

Littéralement, "Le venin est dans la queue" : allusion au piège final concernant la croix de Montaugé

Une sale rencontre.

C'était une allusion à l'assassinat du lieutenant Le Gallais par les charbonniers, et qui est relaté sur la croix de Montaugé.

François Ier s’entendit dire un jour que ces gens-là étaient maîtres chez eux... Peut-être cet infortuné lieutenant avait-il empiété sur leur territoire.

Une allusion directe à l'assassinat du lieutenant Le gallais par les charbonniers. En effet, Blaise de Monluc raconte que François Ier s’étant un jour égaré pendant une partie de chasse, il avait demandé l’hospitalité à la femme d’un charbonnier, lequel était absent de son domicile. Elle le pria d’entrer dans la cabane pour se mettre à l’abri du froid en attendant le retour de son mari, et le roi s’installa sur l’unique chaise qu’il tira près du feu. Lorsque le charbonnier revint, il ne reconnut pas son illustre visiteur mais lui accorda l’hospitalité. Toutefois, il le pria de lui rendre sa chaise et de s’asseoir sur un escabeau, expliquant qu’après une journée de travail il avait pour habitude de s’asseoir au coin du feu sur sa chaise, et ajouta : « Par droit et raison, charbonnier est maître en sa maison ! ». Cette phrase, depuis, est devenue un dicton.

Trésor découvert par Arthur ( et son épouse ) et Meteor ( et son épouse ) le 15 août 1997 à 9 heures.



Autres chasses Paris Match :

| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 1 | CHASSE PARIS MATCH RÉGION 3 |
| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 4 | CHASSE PARIS MATCH RÉGION 5 |
| CHASSE PARIS MATCH RÉGION 6 |



Image






dimanche 7 mai 2017

La chouette d'or sur France info




Un reportage sur la chouette d'or sur France info du 7 mai 2017 avec Kaspius, Jarod, le reportage parle aussi de la nouvelle chasse "À la recherche du trésor perdu" :








Vingt-quatre ans après le livre d'énigmes de Max Valentin et le début de ce qui est devenu la plus longue chasse au trésor du monde, la Chouette d'Or, statuette d'une valeur de 150 000 euros cachée quelque part en France, reste toujours introuvable. Franceinfo est parti à la recherche de l'oiseau rare avec un "chouetteur".


Nous montons à 650 mètres d’altitude, au pied du célèbre rocher de Dabo. S’il faisait jour, nous pourrions voir les montagnes des Vosges et le plateau lorrain. Mais il est 23h30, la Lune est complètement recouverte par les nuages et il fait nuit noire. "C’est pour éviter que des badauds viennent nous voir et nous demander ce qu’on fait", nous explique William, que l’on accompagne.


Une passion qui se transforme en véritable quête

 
 
Plus connu sous le nom de Kaspius parmi les chasseurs de trésor, il a 38 ans et cela fait sept ans qu’il recherche la Chouette. "C’est vraiment une passion et le plaisir de décrypter des énigmes", nous explique-t-il avec pour objectif "de réussir cette chasse qui est quand même particulière puisque c’est la plus longue chasse au monde. C’est le Graal des chercheurs de chasses au trésor !" affirme le chouetteur.
William a emporté avec lui deux pelles, une pioche et une tige pour sonder la terre. La Chouette "est enterrée à 80 cm de profondeur et est recouverte de terre et de pierre", nous confie-t-il. Les énigmes qu’il a résolues, en identifiant par exemple des rapports entre le nom de la ville où nous nous trouvons et l’anagramme de "solaire", l’ont conduit ici, sur le rocher de Dabo.


Des déceptions qui font partie du jeu

 
 
En sondant, William a repéré quelque chose de dur enfoui sous la terre sur une longue distance. Il doit y avoir quelque chose là-dessous. Mais de là à dire que c’est la Chouette réellement… "C’est peut-être juste une pierre, ça arrive souvent aussi", nous prévient-il. Et l'expérience lui donne malheureusement raison, la sonde nous a mené sur une fausse piste. "Je suis tombée sur une grosse pierre. Je pensais à un coffre en céramique au début quand on est tombé sur la zone, les contours étaient nets, c’était propre". Au final, c’est une belle pierre certes, mais c’est une pierre. Pas de Chouette cette fois-ci encore.
Il est 1h00 du matin. Cela fait plus d’une heure que notre chercheur de trésor creuse. "C’est vérifié, elle n’est pas là", se résout à admettre William, déçu évidemment. "Mais ce n’est pas pour ça que je baisse les bras, nous assure ce passionné, je vais continuer, je vais décrypter par rapport à ce que j’ai". Lucas, 10 ans, a accompagné son papa. Lui aussi est "un peu déçu quand même". "Ça fait plusieurs fois qu’on vient. A chaque fois j’ai l’espoir de la trouver, qu’on va repartir avec dans le coffre", nous confie-t-il. En quittant la zone des recherches, bredouilles, on se souvient alors de cette phrase du créateur de la chasse au trésor il y a 24 ans : "Le trésor est là pour vous… ou pour l’éternité".

( Source : France info - correction Kaspius )





Photo prise le jour du reportage





Image