RECHERCHER

Rechercher dans ce Blog

vendredi 1 mai 2015

La deuxième chouette en bronze...

Cette semaine j'ai encore lu un commentaire faux sur un forum de cette histoire de deuxième chouette en bronze, le chercheur s'appuyant en plus, d'un madit que je remets ci-dessous :

QUESTION No 36 DU 1999-10-29

TITRE: JEAN 30
AUTREMENT DIT, LA CHOUETTE EN PIERRE DE L'EPOQUE DU BRONZE CONDUIT A L'OBELISQUE COIFFE D'OR SYMBOLISANT LA CHOUETTE D'O R, L'EGYPTE ANCIENNE . CELA ME PARAIT CO HERENT ET JE NE COMPRENDS TOUJOURS PAS C E QUE VIENDRAIT FAIRE UNE 3E CHOUETTE , EN BRONZE DANS CETTE BELLE HISTOIRE.AMIT IES JEAN.

IL N'Y A PAS DE 3EME CHOUETTE, IL Y EN A DEUX ! LA PREMIERE, EN BRONZE (QU'ON APPELLE "UNE CONTREMARQUE") A ETE ENTER- REE EN FRANCE PAR MES SOINS, DANS LA NUIT DU 23 AU 24 AVRIL 1993. SI VOUS LA TROUVEZ, VOUS POURREZ L'ECHANGER CONTRE LA CHOUETTE EN OR, ARGENT ET DIAMANTS GARDEE PAR L'HUISSIER CHARGE DE CONTRO-LER LE JEU : LE CABINET DE MAITRE LLOU- QUET, A PARIS. VOILA TOUTE L'HISTOIRE. AMITIES -- MAX

Bien sûr qu'il y a une troisième chouette, Max en a parlé en 1996 (après avoir avoué que celle en or était chez un huissier) l'histoire est assez compliquée pour en rajouter et ce Madit ne prouve rien d'autant qu'il est de 1999 et que Max parle des chouettes dans et pour le jeu...

Retour sur le sujet donc :

Le communiqué de Michel Becker de septembre 2011



Copie extraite de son site internet dans sa liste de communiqués (effacés depuis ) :
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
En réponse aux aveux de «Phil d'Euck» 

(...)

Alors là «Phil», chapeau bas !
On voit que vous êtes habitué à rédiger des énigmes...
C'est quoi ce galimatias, ce mélange inextricable de, je suis honnête, je suis de bonne foi, je ne sais rien, enfin presque, mais au final j'ai tout deviné, tout compris ?
Eh bien alors dites-le ! Dites que vous êtes le premier à avoir résolu le mystère de la super solution, tout seul, comme un grand. Dites aussi que, selon (...)

Un mot encore sur les tirages en bronze de la chouette.
Je vous précise puisque vous n'étiez pas là à l'époque, que mon co-auteur voulait enterrer un papier ou une simple plaque en plastique avec des instructions gravées. J'ai estimé, puisqu'il a absolument voulu faire croire qu'il allait enterrer l'original, que ceci serait trop frustrant pour celui qui la découvrirait.
j'ai fait réaliser à mes frais deux tirages en bronze. Le n°1, que j'ai remis en vue de l'enfouissement, a d'abord séjourné dans un atelier de galvanoplastie où il devait être plaqué d'or pour parfaire le plaisir du futur découvreur.
Ceci s'est avéré impossible pour des raisons techniques et de dimensions, mais il en porte les marques que moi seul connaît. Le n°2 était destiné à la presse et à d'éventuelles expositions.
Votre irréprochable grand gourou était parfaitement au courant de cela, le travail ayant été effectué par une entreprise ayant pignon sur rue et m'ayant été facturé très officiellement. De toute façon, promettait t'il, jamais il ne révèlerait qu'une copie était enterrée.
C'est selon son habitude, sans me prévenir qu'il l'a finalement révélé aux participants.il ne m'avait pas dit non plus qu'il leur avait juré qu'aucune autre copie n'existait. J'ai donc été extrêmement surpris de la réaction des premiers «Chouetteurs» qui m'ont accueilli à Bourges en 2003. Je pensais simplement leur faire plaisir en apportant le bronze et c'est  «Elessar» qui le premier m'a averti du problème puis imaginé aussitôt de monter un canular.
(...)
Je reste surpris que vous, si proche de lui, si perspicace, n'ayez jamais trouvé surprenant que, pas une fois, votre ami Régis n'ait formulé le moindre reproche à mon égard sur ce second tirage.
(...)
A bon entendeur.

Michel Becker

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



A la lecture de cet ancien communiqué de Michel Becker  qui date de septembre 2011, il en ressort quelques contradictions et je cite Michel Becker :


"Le n°2 était destiné à la presse et à d'éventuelles expositions."

Comme il était réservé à la presse et à d'éventuelles expositions, comment le tirage n°2 pouvait-il rester secret ?!

Mais les chercheurs tout comme Max sont bien au courant de cela et depuis 1996, c'est Michel Becker en avait parlé aux journalistes de l'émission ( Vidéo de Michel Becker ) à 1 minute 50 secondes : "Une copie comme celle qui est là" et qui passe à l'écran...

Max en a même parlé dans les madits de cette émission :

QUESTION No 44 DU 1996-09-02

TITRE: DE MAX AUX MARSEILLAIS
SI VOUS HABITEZ LA REGION DE MARSEILLE ET SI VOUS VOULEZ PARTICIPER A UNE EMISSION DE TELEVISION EN COMPAGNIE DE MYLENE DEMONGEOT ET MICHEL BECKER, LE SAMEDI 7 SEPT DE 16 A 17 H, LAISSEZ VOS COORDONNEES DANS LA BAL "SPONSORS". MERCI.

AMITIES -- MAX







C'est aussi Monsieur Becker qui explique que Max était acculé par le journal "libé" et qu'il a parlé de cette contremarque (ben oui avec une entreprise avec pignon sur rue et officiellement déclarée, ça se sait à force... )  c'est bien d'un secret de polichinelle qu'il s'agit là !

Max n'a jamais caché cette histoire de deuxième chouette de 1999 à 2003, ni après.

Depuis 1996 tous les chercheurs pouvaient le savoir (ce qui ne signifie pas que les chercheurs pouvaient le savoir avant 1996), un petit détail mais autant qu'il soit rectifié !











Image






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Smileys à copier-coller :

😭 😢 😂 😜 😆 😄 😊 😉 😥 😘 👯 ⛄️ 😇 😋 😈 🎯

☻ ♥ ❤️ 💘 👌 ➽ ♫☟😎 🎥 🎂 🌛 👏 🐢 🎼 🎤 😻 🙌 🙊 🏃💋

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.